Déconfinée, la trottinette électrique gagne en assurance

Le retour à la vie « dans le monde d’après » a déclenché chez les Français un nouveau regard sur les nouvelles mobilités douces et électriques, notamment face à la peur générée par la promiscuité dans les transports en commun.

Finie l’image du gadget de quadragénaire bobo citadin ! La trottinette électrique et les EDPM, dont les ventes ont dépassé celles des vélos électriques en 2019, sont à présent bien ancrés dans les déplacements quotidiens. Ils ont été ainsi 478 800 à avoir acheté un EDPM l’année dernière, soit 90 000 de plus que les vélos électriques (1) !

Aux côtés de l’historique bicyclette, les Engins de Déplacement Personnel Motorisés (EDPM) tels que trottinettes électriques, gyroroues, skates et autre gyropodes ont donc bel et bien fait leur place dans le paysage des déplacements urbains et péri-urbains en France, et entendent y rester durablement.
 

La solution trottinette électrique et EDPM

A l’heure du déconfinement et de la distanciation sociale nécessaire qui vont durablement affecter nos vies quotidiennes et nos habitudes, les ventes de trottinette électrique accélèrent encore plus vite, tant les utilisateurs y trouvent une alternative viable et fiable aux transports en commun, au scooter ou à leur voiture particulière.

En plus d’une vraie praticité en multi-modalités, notamment lorsque son domicile ou son travail restent éloignés des transports publics, elle reste peu encombrante (et pas de problème de parking !), permet de rendre ses temps de trajet stables (finis les bouchons !), et reste une solution très économique à l’achat et à l’utilisation… Cerise sur le gâteau, tous les utilisateurs sondés déclarent que c’est une manière grisante de se déplacer, et ils sont 79% à être déjà certains de rester en trottinette électrique à l’avenir (2).

Avec la trottinette électrique, la gyroroue ou encore le skate électrique sont les fers de lance de cette nouvelle mobilité électrique, inscrite au Code par un Décret paru fin octobre 2019.
 

La route, c’est le risque !

Exclus définitivement des trottoirs, les trottinettes électriques sont donc officiellement des véhicules terrestres à moteur et sont intégrés à la circulation sur la chaussée, parfois sans piste ou bande cyclable protégée.

Les risques sont donc nombreux. Le respect du Code de la Route comme des gestes de sécurité (à commencer par le port du casque, non obligatoire mais vital) restent encore des défis de prévention routière pour ces engins utilisables dès 12 ans. D’autant que de nombreuses nouvelles personnes utilisent ces engins motorisés pour la première fois, ou depuis peu de temps.

Le risque d’accident augmente avec le flux et le nombre, aussi il est important de prévoir le pire : l’accident. Que les dégâts soient matériels ou qu’il y ait des dommages corporels plus graves, la note peut vite augmenter voire devenir dramatique si l’on est responsable de l’accident… et que l’on n’est pas assuré au guidon de sa trottinette électrique.


Assurance spécifique : obligatoire, mais pas automatique

Assurer sa Responsabilité Civile (en cas de dommages que l’on aura causé à des tiers) en trottinette électrique est obligatoire, en vertu de la loi Badinter qui protège les victimes d’accident de la circulation. Ne pas être assuré constitue un délit, réprimé par une amende contraventionnelle de 500 euros. Mais un défaut d’assurance peut toutefois très vite mener au tribunal correctionnel avec amende de 3750 euros et saisie/confiscation de l’EDPM en cas de récidive ou tout simplement de circonstances aggravantes lors du contrôle (3).

Contrairement aux vélos (électriques ou non), les trottinettes électriques et autres EDPM ne sont pas inclus automatiquement dans son contrat « multi risques » habitation. Il s’agit donc de bien vérifier que l’on est bien couvert en cas d’accident responsable avant de circuler avec son engin motorisé. Chaque contrat doit couvrir spécifiquement et nommément chaque engin motorisé, avec l’établissement d’un certificat d’assurance et d’une carte vignette verte pour chacun d’eux, comme l’avait déjà rappelé dès août 2019 la ministre en charge Elisabeth Borne. (4)


Bien choisir son assurance trottinette électrique

Si votre engin ne dépasse pas les 25 km/h prévus au statut, et que vous n’y avez ajouté aucun accessoire, vous pouvez vous tourner vers n’importe quel assureur.

Il vous proposera des contrats plus ou moins généraux, plus ou moins pertinents et plus ou moins onéreux. En revanche, dès que votre trottinette électrique pourrait potentiellement dépasser cette vitesse fatidique, les moyens de bridage restant variables, il convient de bien vérifier si vous ne payez pas pour rien votre assurance sans le savoir !

Négociées par et pour les communautés d’utilisateurs depuis juin 2018, les offres d’assurance EDPM proposées par WIZZAS proposent plusieurs niveaux de garanties réellement adaptées aux besoins des utilisateurs, de la responsabilité civile obligatoire à la couverture de ses propres blessures ou des dommages ou du vol de son engin préféré. Tous les engins sont couverts sur voie publique jusqu’à 45 km/h, et avec une véritable carte verte.


Olivier MIGNOT

Référent mobilités douces WIZZAS https://edpm.wizzas.com

 

SOURCES :
(1) baromètre du marché EDPM 2019 « FPMM Fédération des Professionnels de la Micro Mobilité – mai 2020.

> CP en PDF : https://www.linkedin.com/posts/fp2m_communiqu%C3%A9-de-presse-barom%C3%A8tre-du-marche-activity-6665358142039298048-eutK

(1) BIS  visuel des stats comparées VAE / EDPM :  ANUMME.fr


(2) Sondage « En roue pour l’aventure » sur 269 utilisateurs d’EDPM, mars-avril 2020.

> vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=kJGr-CQyLUo

> article : https://enroueverslaventure.com/2020/04/impact-de-loi-mobilites-sur-les-comportements-des-utilisateurs-dedpm/

(3) site du Ministère de l’économie et des finances :
> article synthèse défaut d’assurance : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/risques-conduire-sans-assurance

(4) Article ANUMME : lettre de la Ministre Elisabeth Borne à la FPMM (Fédération des Professionnels de la Micro-Mobilité), 22 août 2019.
> https://www.anumme.fr/2019/06/23/lassurance-cest-obligatoire/

 

Mis en le ligne le 25/05/2020

Voir l'offre :

Assurer votre trottinette électrique / EDPM avec Wizzas

Trottinette électrique, skate électrique, gyroroue, gyropode...

Tous EDPM jusqu'à 45 km/h, sur voie publique

Une vraie carte verte

3 formules d'assurance au choix

Assurance obligatoire !