SLOGAN IT : le projet 2019/2020 continue !

Malgré la crise sanitaire et un contexte compliqué pour organiser des projets, le collège Albarine a repris les rênes pour mener à bien ce projet et atteindre les objectifs fixés.

Slogan’IT était l’un des 6 lauréats 2019.

Rappel des objectifs du projet

Solidarité envers les publics fragilisés : des visites, rencontres, sorties avec des résidents. Rédaction de lettres et fabrication de cartes de Noël/ anniversaire. Valorisation des résidents et aussi des élèves par l'écoute et l'intérêt que chacun donne et reçoit.

Echanges inter-générationnels : échanges oraux sur la vie, le passé, l'histoire, les intérêts des résidents et des jeunes ce qui permettra aux élèves de faire des choix d'images pour le 3ème objectif artistique. Un travail sera fait en classe sur les choix de questions, le registre de langue, l'articulation et prononciation. Pour les courriers et les cartes, un travail sera effectué sur l'orthographe, la présentation, le format d'une lettre et les formules de politesse. Lors de la visite du Musée des traditions bugistes (région du Bugey), les résidents peuvent montrer les usines dans lesquelles ils ont travaillé et comment ils vivaient autrefois.

Dimension artistique : création d’œuvres par des résidents et des élèves en utilisant différentes techniques artistiques (peinture, collage, dessin) en lien avec une artiste locale, Julie Buibui. Ces peintures seront affichées dans les chambres des résidents et dans les pièces communes.

Année scolaire 2019-2020

Après un premier contact réussi au mois d'octobre, les élèves du groupe ont passé les séances suivantes à préparer des cartes et des décorations de Noël.  Ils les ont apportées aux résidents en décembre. Tous les élèves étaient très motivés et débordaient d'énergie pour le projet.

En parallèle, le projet artistique mené avec la peintre locale Julie Buibui a avancé. Dix tableaux vont être créés pour former une fresque.  Cette fresque va représenter la vallée de l'Albarine de façon très colorée - peint par les élèves et les anciens. Les élèves ajouteront des éléments de leur vie présente et, avec l'aide des anciens, des éléments historiques du village voire de la région.  Afin d'aider ce travail, dix élèves du groupe se sont rendus à l'EHPAD au mois de novembre. Ils ont apporté deux types de supports ; d'anciennes cartes postales agrandies et-des photos d'anciens objets (qui seront vus lors de la visite du musée en janvier).

Les résidents ont expliqué ces objets aux enfants et leur ont raconté comment ils avaient utilisé de tels objets autrefois. Par exemple le panier utilisé pour porter des raisins a aussi été utilisé pour porter de la terre lors des éboulements...  Il y avait aussi des photos liées au métier de la fileuse que beaucoup de résidentes ont pratiqué.  Elles ont expliqué les conditions difficiles de ce métier, pendant que d'autres racontaient leur travail sur la ferme, dans des petits magasins, dans un bureau.  Les élèves étaient impressionnées de savoir que certains anciens n'allaient pas toujours à l'école car il fallait aider leurs parents à la ferme pendant certaines périodes de l'année.

Les anciens ont aussi décrit les anciennes cartes postales qui ont rappelé des souvenirs.  Ces explications ont aidé les élèves à comprendre pourquoi il y avait des usines à St Rambert (qui viennent d'être démolies pour faire un nouveau bâtiment pour l'EHPAD d'ailleurs) et l'origine des bâtiments HLM qui ont été construits pour les ouvriers. Ils ont aussi compris que St Rambert était un lieu important pour l'industrie grâce à sa position vers l'italie, au chemin de fer et à la rivière L'Albarine (le collège se nomme Collège de l'Albarine).

Les élèves sont allés au musée en janvier. L’artiste Julie Buibui a ccompagné les élèves et la visite était très riche: découverte d’une ancienne salle de classe, des objets anciens comme des jouets, des outils, des objets de maison. Les élèves ont aussi découvert les métiers de la vallée : la schappe, filature de soie, charbon du bois et travail de vigne. C’est un petit musée mais très rempli et la guide était très intéressante. L’artiste Julie Buibui a demandé aux élèves de retenir un outil de métier, un objet de maison et une personne que nous avons vu. La prochaine fois les élèves vont dessiner ces objets afin de pouvoir les intégrer sur les toiles.

Une deuxième visite au musée a été organisée en février. Cinq élèves du projet ont accompagné 4 résidents et encore une fois la visite a été très riche.  Les 10 autres élèves du projet (qui avaient déjà fait la visite) sont venus aussi au musée pour dessiner des objets qu'ils aimeraient ajouter à la future fresque.  Les objets ont rappelé beaucoup de souvenirs aux anciens et une des résidentes de l’EHPAD, passionnée d’histoire, a pu expliquer beaucoup choses aux élèves comme par exemple le système Bédaux (salaire en fonction du rendement). Les anciens étaient vraiment ravis de leur après-midi même si un peu frustrés de ne pas pouvoir visiter la salle "ancienne école", "la ferme" et "les pièces de vie" en haut de l'escalier. 

Fin février, quelques résidents sont venus au collège. Les élèves ont continué leurs dessins destinés à la fresque finale. Ils ont aussi fait visiter le collège et ils ont fait des collages avec les anciens.

Le projet a malheureusement dû être reporté en raison du confinement du mois de mars 2020.

 

Année scolaire 2020-2021

Le projet a redémarré au début de l’année scolaire avec un groupe de 13 élèves (plusieurs élèves de l'an passé et des nouveaux).  Le travail avec l'EHPAD Cornillon continue malgré des conditions sanitaires difficiles (envoi de courriers plastifiés et de vidéos des créations). Les élèves ont passé plusieurs semaines avec Julie Buibui à perfectionner leurs croquis et la peinture de la fresque devrait commencer en novembre

La motivation et l’investissement des élèves et de leur professeur est toujours présente. Le projet devrait aboutir en 2021 et la fresque figura lors de l'anniversaire du musée.

Jennifer Kane, qui est à l'initiative de ce projet, tient à remercier M. Cretin le principal du collège, qui malgré le contexte actuel et la mise en place de protocoles complexes, continue de soutenir ce projet et de tout faire pour le rendre réalisable, et Florence Gouzeau, l'agent d'accueil, du collège qui se rend toujours disponible par sa présence dans l'atelier et son accompagnement lors des sorties.   

 

Mis en ligne le 

 

A lire aussi

"Les projets éducatifs 2019/2020 ont démarré..."

L’équipe Ekoya

Suivez l'évolution des 6 projets éducatifs récompensés par le jury !

Lire la suite
Les projets éducatifs 2019/2020 ont démarré...