Comment organiser un projet pédagogique

Se lancer dans un nouveau projet pédagogique est souvent un pas vers l’inconnu et, ne sachant pas par où commencer, l’envie peut vite disparaitre. Cependant, une bonne organisation et un réseau de soutien garantissent une expérience enrichissante, pour le professeur, les élèves et les divers participants.

 

Jennifer, professeur d'anglais au Collège de l'Albarine et à l'initiative du projet Slogan it, vous partage son expérience et vous donne quelques conseils

"

Ce projet m'apporte évidemment du travail en plus de mon métier de professeur, mais il est aussi complémentaire car il donne accès à d'autres dimensions de ce métier :  contact avec la communauté locale (mairie, artisans, association parents d'élèves, les anciens, la galerie d'art, le musée), contact avec des élèves en dehors du cadre de classe, création d'un groupe où les élèves en échec scolaire (ou en échec social avec des camarades) peuvent s'épanouir, collaboration avec des artistes...

Je suis actuellement dans la septième année de mon atelier artistique. Je continue car il enrichit mon métier et me donne un contact rapproché avec mes élèves et la communauté locale.

 

Voici les étapes principales de l’organisation d’un tel atelier ou projet :

 

1- Définir le nom et l’objectif  du projet 

 

2- Définir le public visé et  les créations attendues 

 

3- Communiquer afin de trouver des participants : Le  conseil d’administration est une excellente occasion pour mettre au courant la communauté locale et les membres de l’établissement afin de trouver des partenaires motivés et intéressés. Les graphistes et artistes locaux sont souvent très partants pour des projets scolaires.

 

4- Fixer un budget  pour le matériel, les sorties, les  frais d’impression, l’exposition finale, le devis TTC de l’intervenant/ artiste (sur une base de 20 heures).

 

5- Trouver le financement et remplir les dossiers (dossier atelier artistique auprès de la DAAC, la communauté des communes, la mairie locale, l’association des parents d’élèves, initiatives éducatives d’EKOYA). 
Le chef d’établissement peut être d’une aide précieuse pour remplir les dossiers. Il peut aussi vous proposer une rémunération pour les heures effectuées (IMP, HSE, HSA) et fixer un créneau hebdomadaire.

 

6- Fixer un calendrier par trimestre des activités et des créations : Pour mon atelier, le calendrier est souvent :

1er trimestre : l’étude des techniques et des œuvres ainsi que des rencontres avec des partenaires.  

2ème trimestre :  les créations. 

3ème trimestre : l’organisation de l’exposition dans le collège et aussi à l’extérieur.

Le calendrier évolue souvent car les élèves apportent des idées et ainsi s’approprientle projet.

 

7- Réserver des sorties en pensant aux autorisations de sortie et à l’autorisation à l’image. Je conseille un appareil photo afin de travailler sur la prise de photos et de garder une trace de ces moments.

 

8- Donner l’information aux élèves et aux familles et, si possible, faire des pré- inscriptions en juin, ce qui peut faciliter les emplois du temps.

 

Les étapes listées ci-dessus sont à effectuer l’année scolaire précédente afin de pouvoir débuter l’atelier en septembre. Elles demandent un certain investissement, mais, en s’entourant de participants au sein du collège et dans la communauté locale, on se sent moins seul, et on peut faire des rencontres remarquables !

N’hésitez pas à vous lancer !

 


Rédigé en collaboration avec Jenifer Kane : porteuse de projet et enseignante au Collège de l'Albarine
Mis en ligne le 14/01/2021

A lire aussi

"2020 une année riche en projets pour l’association AMBITIONS EDUCATIVES"

L'équipe Ekoya

Créée en début d’année 2020 par des membres de la communauté éducative, les équipes d’EKOYA et VVF ainsi que La Ligue de l’Enseignement, Ambitions Educatives a pour souhait de faire émerger les initiatives innovantes d’établissements scolaires soucieux de faire bouger les lignes.

Lire la suite
2020 une année riche en projets pour l’association AMBITIONS EDUCATIVES