Le clos d'Alari : Bastide viticole

Une bastide, la maison familiale, lovée au milieu de ses vingt hectares de Provence, un vignoble aux sept hectares de vignes et une oliveraie de 700 oliviers sertie de forêts aux essences méditerranéennes, vous voilà arrivés au Clos d’Alari.

Ici l’hospitalité n’est pas un vain mot. Dans le domaine pour une balade le long des restanques au milieu des vignes cultivées en agriculture biologique, au caveau pour une dégustation des vins du vignoble, au chai pour une visite privée, à la table d’hôtes à l’ombre du vieux mûrier pour un repas gourmand et convivial où se côtoient toutes les nationalités, ou dans les chambres chaleureuses aménagées avec soin par Nathalie Vancoillie, le Clos d’Alari se découvre dans toute sa simplicité avec un luxe vernaculaire…

Sur ses fondations remontant aux Templiers, les murs de cette habitation située entre Méditerranée et Gorges du Verdon, ont évolué avec les siècles. Il en va de même pour le vignoble dont certaines vignes ont plus de 70 ans et produisent encore les grandes années, une superbe cuvée rouge millésimée « Carignan Vieilles Vignes » très confidentielle. S’adaptant au millésime, chaque année, chaque cuvée, est unique.

 

 

Issue d’une famille du Nord, Anne Marie et Nathalie Vancoillie, mère et fille, ont été adoptées par la région et plus particulièrement par le village de Saint Antonin du Var depuis bientôt 29 ans. Nathalie a repris le domaine en 2014, passant en conversion bio depuis 2018. Le Clos d’Alari propose aujourd’hui sept cuvées en Côtes de Provence et IGP Vin de Pays du Var : « Le Grand Clos » et « La Nine » en rosé, en blanc « Le Rolle» et « Le Grand Rolle » élevé 12 mois en fûts d’acacia, et trois rouges : « Carimaï » rouge léger d’été en macération carbonique de carignan, « Indigène » syrah nature, et la « Cuvée spéciale » élevée en fûts de chêne 14 mois. Nathalie produit aussi son huile d’olive et ses truffes.






D’une superficie de vingt hectares en terroir argilo-calcaire, le domaine est situé à 300 mètres d’altitude. Il comprend sept hectares de vignes plantées en gobelet, dont une partie est palissée, des forêts et une oliveraie. Les quinze parcelles du vignoble sont plantées de huit cépages provençaux : Syrah, Cabernet Sauvignon, Grenache, Carignan, Mourvèdre, Merlot, Cinsault et Rolle. Le domaine subit une forte amplitude thermique avec ses hivers froids et rigoureux où la température peut descendre sous zéro, et ses étés chauds.

Dans les cinq chambres d’hôtes de cette ancienne magnanerie, Nathalie peut accueillir jusqu’à treize personnes. Elle s’est amusée à marier les styles. Son goût du design, du contemporain et de l’art rencontre la Provence authentique en un joyeux décor coloré et chaleureux. Les livres sont partout et ne demandent qu’à être ouverts, lové dans un fauteuil devant un feu de bois ou au bord du bassin naturel après la baignade. Les tableaux et sculptures côtoient les photos des galeries d’Arles et celles familiales ramenées de voyages lointains. Chaque chambre a son identité propre et invite à la détente dans ce havre de calme naturel bercé par le parfum des lavandes, des cistes et des figuiers. A table, la cuisine est maison, inspirée d’une belle collection de livres de recettes et des légumes du jour bio, livrés à pied par le producteur voisin. Un tian aux saveurs estivales, une grillade, un filet d’huile d’olive, une bonne bouteille de vin, ici on partage les repas avec simplicité.

Nathalie Vancoillie a adhéré à « Lorgues Terre de vins » et « Les Eléonores de Provence », deux associations visant à promouvoir le patrimoine provençal à travers le vin et l’oenotourisme.

Retrouvez notre sélection