Blagues de profs, perles d'élèves ...

Enseignants, écoliers, étudiants, un peu d’humour ne fait pas de mal. Surtout quand les journées de cours sont chahutées. Installez-vous et bonne lecture !

ANECDOTES DE PROFS

Primaire, collège, Lycée, qu’importe le niveau scolaire, taquineries et blagues potaches émaillent avec malice le quotidien des professeurs. Quand ce ne sont pas les réflexions candides des élèves.

 

Au lycée, l’espoir de la sortie anticipée... humour de prof 

« Première heure de cours.
Étape 1 : S'enfermer dans sa salle,
Étape 2 : Laisser les élèves frapper à la porte,
Étape 3 : Attendre qu'ils disent : ‘Il n’est pas là !!!’
Étape 4 : Ouvrir. »

 

À chaque matière ses fournitures scolaires

« J'ai demandé à mes élèves de trouver impérativement un cahier 23 par 42 avec une couverture rétroéclairée, ça occupera un peu les parents cette semaine ! »

 

Dans le même bateau

En cours d’allemand :
L’élève : « Monsieur, je n'ai pas compris. »
Le prof : « Ne t'inquiète pas, moi non plus ! »

 

ça sent mauvais

SVT - Cours de biologie, on étudie différentes populations dans différents lieux :
"- Comment on appelle le caca de la vache ?
- La bouse !
- Comment on appelle le caca de cheval ?
- Le crottin !
- Comment on appelle le caca de chèvre ?
- La crotte de bique !
- Comment s'appelle la capitale de l'Inde ?
- ...
- Je constate que vous êtes plus doués en caca qu'en géographie !"

 

L’insouciance des petits 

« Petit jeu où l'on doit citer dix noms de fleurs ou de plantes. Mon élève malvoyante se dandine en levant la main pour que je l'interroge. Son AVS lui chuchote : ‘C'est chacun son tour.’ J'interroge un autre élève qui me donne comme réponse la fameuse plante nommée ‘chacunsontour’. »

 

La désillusion des profs 

Quelques jours après la rentrée, on procède à la traditionnelle photo de classe. La semaine suivante, la maîtresse essaie évidemment de persuader les enfants d'en acheter chacun une : « Pensez un peu à l'avenir. Dans quelques années, quand vous serez grands, vous serez bien contents de vous dire en regardant la photo : ‘Tiens, là c'est Julie, elle est médecin maintenant’ ou encore : ‘Là c'est Kévin, il est ingénieur’ et ‘là, c'est Amélie elle est manucure’. »

À ce moment-là, une petite voix se fait entendre du fond de la salle : « Et là, c'est la maîtresse, Mme Grouchon, elle est morte. »

 

BULLETINS DE CLASSE

Attendu par les uns, redoutés par les autres, le bulletin de classe ne fait pas l’unanimité parmi les élèves. Pour les profs, l’obligation trimestrielle est parfois l’occasion de belles envolées humoristiques.

 

La vie est dure

« Mathieu continue à être un élève sympathique, souvent souriant, qui se sert des heures de français pour reprendre des forces en prévision du dur combat qu'est la vie. »

 

Vous nous manquerez l’année prochaine… ou pas

« Excellent ! Bravo ! On vous ferait bien redoubler pour vous garder une année de plus au collège, mais ce serait égoïste ! »

 

Cahier de vacances

« Nous vous félicitons pour votre très bon travail au long de l'année scolaire. Cet été, un petit tour aux JO de Londres pour décoller en anglais et en EPS ? »

 

Une future star

« Quand vous serez devenue une célèbre influenceuse, je pourrai dire que j'ai assisté à vos premières séances de maquillage. »

 

Un métier tout trouvé

« Thomas aligne les 0 et les 1. Il devrait peut-être envisager une carrière dans l'informatique. »

 

Des aptitudes identifiées 

« Pour comprendre les probabilités, mettez-vous au poker, vous maîtrisez déjà l’art du bluff. »

 

PERLES D’ÉLÈVES

Une heure de classe, pour un enseignant, ça se prépare. Sur les copies, à défaut d’être bon, le résultat a parfois, au moins, le mérite de faire rire.

 

Cherchez l’erreur

« Le 11 novembre, tous les morts de la guerre fêtent la victoire. »

 

Ah bon ?

« Jules Ferry a rendu les maîtresses gratuites et obligatoires. »

 

Quelque chose cloche

« Les empereurs organisaient des combats de radiateurs. »

 

Non

« La garderie c'est fait pour les orphelins dont les parents travaillent tard le soir. »

 

Une explication s’impose

« Son nom (Jeanne d'Arc) vient du fait qu'elle tirait à l'arc plus vite que son ombre. »

 

L’ÉCOLE MASQUÉS

Pas toujours facile de faire classe en conditions normales. Alors en période de pandémie… Pour survivre aux épopées masquées, mieux vaut s’armer d’une bonne dose d’humour.

 

Le maladroit

« Aujourd'hui, un élève a bu en oubliant d'enlever son masque.
ça c'est fait. » 

 

Le gourmand

« J'ai grillé l'élève qui s'est collé son carambar à l'intérieur de son masque pendant le cours. »

 

Le malade

« Journée difficile avec cerise sur gâteau : un élève a vomi dans son masque. »

 

Le malchanceux

« Un groupe d'élèves s'est amusé à jouer à Colin-Maillard avec le masque sanitaire sur les yeux.
Et bim un élève est tombé en arrière et s'est ouvert la tête. La mère, excédée, est partie le faire recoudre à l'hôpital. Et nous sommes seulement à J+2 de la rentrée !! »

 

HELP !

Et les parents dans tout ça ? Face aux défis quotidiens de l’éducation, à défaut de trouver la réponse dans des manuels de psychologie de l’enfant, certains semblent fonder leurs derniers espoirs dans l’école.

 

« À madame la maitresse de grande section,
Vous avez appris à ma fille qu’au Moyen Age les gens mangeaient des salsifis, depuis elle m’en réclame. Pourriez-vous aussi lui apprendre qu’au Moyen-Age : les enfants rangeaient leur chambre régulièrement, se lavaient les cheveux sans noyer leurs parents, se couchaient sans négociation ?
Merci de votre compréhension,
Le papa de Lili. »

 

"Nous aimerions que les enseignants préparent à la fin de l’année un petit dossier pour les parents qui partent en vacances au mois de septembre et dont les enfants ne seront pas là à la rentrée..."

 

"Je refuse que mon fils soit dans la classe de Mme Dupont, avec ses quatre enfants en bas âge, elle va être absente au moindre souci de santé !"

 

Et vous ? Avez-vous des anecdotes, des perles ou toute autre péripétie à nous raconter ?