Sports d'hiver : faut-il acheter une assurance ?

L’assurance est indispensable lorsque l’assurance habitation, la mutuelle santé ou les assurances de la carte bancaire ne répondent pas aux besoins lors d’un séjour à la montagne.

Les intérêts d’une assurance spécifique

Elle doit permettre, quel que soit le moyen de paiement :

  • Le remboursement des frais médicaux, en complément du régime de sécurité sociale de base et de la mutuelle santé éventuelle
  • Le remplacement du matériel cassé ou volé, en complément des autres assurances.
  • L’indemnisation des frais de secours, en complément des autres assurances.
  • La pratique en toute sérénité de tous les sports proposés (y compris les sports à risques sur et hors-piste, en complément des autres assurances.
  • L’assistance des personnes, en complément des autres assurances.
  • Le rapatriement en montagne sur et hors-piste, quelle que soit l’altitude, en complément des autres assurances.
  • Le remboursement des dépenses engagées, en cas de retour anticipé, en complément des autres assurances.
  • L’assurance en cas responsabilité civile complémentaire aux autres assurances.

Cette assurance doit être :

  • Déclinable pour une personne, un couple ou une famille.
  • Délivrable pour un séjour de quelques jours ou une année.

Vérifier également les autres assurances

La responsabilité civile, l’assistance et le rapatriement en cas d’accident peuvent être déjà comprises dans l’assurance multirisques habitation.

En cas de blessure, c’est l’assurance individuelle accident, une garantie des accidents de la vie (GAV) qui prendra en charge les frais.

Attention, vérifier :

  • Les conditions de garanties et surtout les exclusions (les activités hors-piste sont parfois exclues) ;
  • Le montant et les conditions des indemnisations (Le matériel cassé ou volé n’est souvent pas remboursé) ;
  • La GAV indemnise très mal et les délais de versement sont très longs.

Les assurances liées à la carte bancaire 

Les cartes classiques couvrent les secours en cas d’accident sur les pistes jusqu’à certains plafonds.

Les cartes haut de gamme (Gold, Premier) couvrent la responsabilité civile pour les dommages causés aux autres et proposent une assistance juridique en cas de litige et des garanties d’assistance et de secours sans plafond, d’un dédommagement du matériel de ski cassé ou volé ou encore le remboursement des forfaits de ski et des cours de ski non utilisés en cas d’accident, à condition d’avoir réalisé ces achats avec cette carte avant la pratique des activités !

Attention, consulter les conditions d’assurance et d’assistance de la carte.

Comment se faire rembourser les soins

Les dépenses de soins médicaux seront couvertes en partie par le régime général et complétées par une éventuelle mutuelle.

La garantie des accidents de la vie (GAV) intervient aussi après remboursement des frais médicaux en cas d'incapacité temporaire voire d'invalidité.

Attention, vérifier :

  • Les conditions de garanties et surtout les exclusions ;
  • Le montant et les conditions des indemnisations ;
  • La GAV indemnise très mal et les délais de versement sont très longs.

Assurance scolaire souscrite

Les enfants peuvent être protégés pour leurs activités extra-scolaires y compris pour la pratique du ski (sauf hors-piste). Ils sont donc couverts s’ils se blessent ou s’ils blessent quelqu’un.

Attention, vérifier :

  • Les conditions de garanties et surtout les exclusions ;
  • Le montant et les conditions des indemnisations.


Soyez prudents !

Source : Wizzas 

 

De nombreux adhérents Ekoya sont passionnés par la montagne.
Par conséquent, nous cherchons à répondre à leurs attentes en matière de protection.
Il vous suffira seulement d'une minute pour répondre à cette enquête. --> Je réponds ! 
Merci par avance.
L'équipe d'Ekoya.