Comment acheter une voiture d'occasion

Pour ne pas se tromper lors de cet achat qui reste important pour beaucoup, il faut respecter quelques conseils et avoir les bons réflexes.

Il s’est vendu près de 5,7 millions de véhicules d’occasion en 2018 en France. Les marques françaises représentent plus de la moitié de ces ventes et l’âge moyen est supérieur à 8 ans *.

C’est donc un marché très largement supérieur à celui des voitures neuves et il est tenu par de nombreux acteurs aux compétences et au sérieux très variables…

*Chiffres Autoscout24

En voici quelques-uns :

ACHAT VEHICULE A UN PROFESSIONNEL OU A UN PARTICULIER ?

En fonction de son budget, de sa connaissance du monde automobile, de son gout du risque…, acheter à un pro ou à un particulier a de fortes incidences.

En effet la différence entre les deux acteurs, c’est qu’un des deux est tenu par des garanties que l’autre ne peut ou ne veut pas proposer :

  • Un professionnel est censé avoir contrôlé que la voiture qu’il a préalablement achetée est saine, que son pédigré est connu, qu’elle n’a pas été gravement accidentée…
  • Un professionnel est assuré en cas de problème
  • Un professionnel va garantir le véhicule pendant 3 à 6 mois voire plus pour les voitures récentes (garantie constructeur)

L’autre grosse différence est que le professionnel va reverser de la TVA et qu’il doit supporter le coût de l’assurance, de ces charges de fonctionnement… C’est pourquoi il est très souvent plus couteux d’acheter à un professionnel qu’à un particulier, mais c’est aussi beaucoup plus rassurant.

Notre partenaire Autobonplan propose de très nombreux véhicules de toutes marques et toutes gammes. Ils peuvent livrer les voitures à votre domicile et vous proposer des financements (Location avec Option d’Achat compris).

 

ACHAT VEHICULE A UN PARTICULIER

Si vous avez décidé d’acheter à un particulier, il faut être prudent et vérifier que ce qui est annoncé est crédible.

  • Une des arnaques fréquentes est le faux kilométrage, pour cela vous devez regarder si l’usure générale est cohérente avec celui-ci. Si le volant, les sièges, la moquette montrent de gros signes de fatigue, avec un kilométrage moyen : il y a un problème.
  •  Avec la carte grise, vérifier que le chassis correspond bien. Son numéro est souvent facilement accessible (à travers le parebrise pour les voitures pas trop anciennes).
  •  Bien entendu le carnet d’entretien doit être à jour des travaux effectués (avec les factures c’est encore mieux)
  • Un essai routier est fortement recommandé avec un peu de ville et de route. Il faut vérifier qu’elle roule droit, freine en ligne, que l’embrayage ne patine pas, que les vitesses passent facilement. Rappel : le contrôle technique (au-delà de 4 ans puis tous les 2 ans) est fait en statique, le contrôleur ne pourra donc pas tout vérifier.

Peu connu encore, des sociétés spécialisées peuvent réaliser une expertise du véhicule. Ainsi notre partenaire Expervéo peut pour une somme raisonnable (à partir de 80 €) tranquilliser votre achat en envoyant un expert agréé vérifier la voiture convoitée. L’expert va ainsi conduire le véhicule (fonction du pack choisi), regarder les pièces d’usure, si la voiture a subi un accident grave, l’état de corrosion et surtout rechercher l’historique du véhicule. A l’issue de cette expertise, si vous achetez le véhicule peut bénéficier d’une garantie mécanique de 3 mois (en fonction du pack choisi ; voir le choix sur le site).

Si le vendeur refuse cette expertise, il a forcément quelques choses à cacher !

 

ACHAT VEHICULE A DISTANCE 

Pour multiplier les chances de trouver la perle rare il faut souvent chercher à travers toute la France. Ce qui n’est pas facile à proximité, devient très compliqué si la voiture se trouve à plusieurs centaines de kilomètres de chez vous.

Plusieurs possibilités :

  • Passer par un professionnel qui a une très bonne réputation et qui fait souvent des ventes au niveau national
  • Faire envoyer un expert via Expervéo, que ce soit pour un achat à un particulier, qu’à un professionnel sans réputation particulière. Après expertise (75 points de contrôles), un rapport est émis et sera aussi sérieux que si vous aviez vous-même vu le véhicule, l’œil du pro en plus ! Vous ne vous déplacerez que pour prendre livraison de la voiture.
  • Se déplacer mais sans être certain d’acheter le véhicule…

 

LES DOCUMENTS INDISPENSABLES 

  • La carte grise barrée (signée et datée du jour de la vente)
  • Un exemplaire du certificat de cession (Cerfa 15776*01 version 2018) ;
  • Un rapport de contrôle technique de moins de six mois : pour les véhicules de plus de quatre ans
  • Un certificat de non-gage, appelé également certificat de situation administrative (téléchargeable gratuitement)

Important : n'oubliez pas le code de cession. En effet les formalités d'immatriculation se faisant désormais uniquement en ligne, le vendeur est tenu de vous remettre, dans les 15 jours qui suivent la transaction, le code de cession qui vous permettra à votre tour de demander votre carte grise en ligne. Sans ce code de cession, vous serez obligé d'effectuer cette démarche (payante) en passant par un organisme agréé par l'État.

 

LE PAIEMENT

A un professionnel, pas de problème. Ils réclament le plus souvent un virement avant la livraison. Les chèques de banque étant les plus faciles à falsifier, ils sont moins à la mode.

Pour un particulier, le règlement ne se fait qu’au moment de la livraison, une fois que tous les documents sont remis et à la remise des clés, deux possibilités :

  • Un chèque de banque à demander à sa banque (un délai de plusieurs jours est à prévoir)
  • L’utilisation de la nouvelle application Paycar (réalisée par la BNPP) qui sécurise les deux parties www.paycar.fr

 

Ne pas payer en liquide, ce genre de demande ne présage rien de bon.

 

En résumé, acheter une voiture d’occasion représente un risque. Il est très faible avec un professionnel, mais beaucoup plus important à un particulier. Les recours existent mais ils sont longs, couteux, exigent souvent des expertises et d’aller devant le tribunal.

Il faut donc être vigilant, renoncer au moindre doute et surtout ne pas céder à la pression du vendeur « j’ai un autre client qui veut l’acheter, il faut vous décider tout de suite » !

 

Mis en ligne : 15/07/2019