+ Ekoya
Offres Marques Le mouvement Ekoya Qui sommes nous ? Le Blog L'extension web
Me connecter M'inscrire

La salle des "profs"

Les maux de dos : le mal du siècle

Egalement appelée lombalgie, cette pathologie est très répandue car nous sollicitons tous beaucoup cette partie du corps dans notre vie quotidienne.

Et ces troubles musculosquelettiques touchent de nombreux enseignants.

En effet, deux types d’enseignants y sont particulièrement sensibles. Ceux qui restent statiques et ceux qui font un effort physique important.

 

POURQUOI ?

Ces douleurs sont provoquées lors d'une position statique maintenue trop longtemps, par exemple lorsque les enseignants corrigent des copies ou qu’ils travaillent en se penchant sur un ordinateur ou devant des livres avec le dos rond et la tête en avant.
Ou alors, ces douleurs se déclenchent lors d'un effort physique, pour les professeurs de sports par exemple, ou au cours d'une activité inhabituelle (soulever des objets lourds). Les enseignants en maternelle sont également concernés lorsqu'ils portent des enfants.
 

Le mal de dos peut avoir plusieurs origines : traumatique, posturale ou pathologique

L’ORIGINE TRAUMATIQUE

La douleur arrive lors d’un effort ou d’un faux mouvement.

  • l’entorse lombaire : c’est un traumatisme subi par des ligaments ou tendons musculaires en bas du dos, pouvant avoir plusieurs degrés de gravité (étirement, déchirure partielle ou complète)
  • l'hernie discale : le disque, qui joue un rôle d’amortisseur entre 2 vertèbres, peut s’user avec le temps, suite à de mauvaises postures ou en raison de surpoids mais il peut parfois se déformer ou sortir de son enveloppe. Par exemple, une hernie peut apparaître lorsqu’on soulève un poids tout en exécutant un mouvement de rotation.

L’ORIGINE POSTURALE

De mauvaises postures peuvent provoquer des déséquilibres musculaires et provoquer des douleurs. En effet, les groupes musculaires situés à la hauteur de l’abdomen, au bas du dos et dans les cuisses stabilisent le dos et le bassin, c’est pourquoi lorsqu’un groupe de muscles devient trop fort, trop court ou trop faible par rapport à un autre groupe des tensions apparaissent accompagnées de douleurs.

L’ORIGINE PATHOLOGIQUE

Diverses maladies peuvent être à l’origine de douleurs lombaires : l’arthrite, l’arthrose, l’ostéoporose et la fibromyalgie. Mais également, une maladie touchant un organe proche des lombaires (reins, intestins, utérus, uretère) peut provoquer des douleurs.

 

LES FACTEURS

  • Diverses maladies touchant un organe localisé dans cette zone
  • Une mauvaise posture
  • Un surplus de poids
  • Le manque d’entrainement physique
  • Le stress prolongé
  • Un travail dans une position assise ou debout pendant plusieurs heures
  • Une manipulation fréquente de charges lourdes
  • Des travailleurs qui sont très souvent penchés ou qui effectuent des mouvements de torsions
  • Les femmes enceintes

 

PREVENTION

Un mode de vie sain aide à éviter les maux de dos

  • maintenir son poids de santé
  • s’hydrater régulièrement dans la journée, environ 8 verres d’eau/jour
  • avoir une activité physique, idéalement 3 séances de 30 mn par semaine
  • avant une activité physique il faut s’échauffer et s’étirer
  • éviter les mouvements à répétition de torsion du tronc
  • ramasser un objet en pliant les genoux avec le dos droit et se relever en dépliant les jambes, les objets lourds doivent être près du corps et il vaut mieux les pousser que de les tirer
  • utiliser un tabouret pour atteindre les objets en hauteur
  • éviter de porter votre sac toujours du même côté et il est préférable d’utiliser un sac à dos
  • ne pas porter de talons trop hauts (2,5 cm maxi)
  • être vigilant à sa position en voiture

Il ne faut pas hésiter à consulter son médecin pour toute blessure ou douleur qui persiste plusieurs semaines.

 

COMMENT SOULAGER CES DOULEURS ?

  • S’allonger sur le sol avec des coussins sous les genoux, poser ses pieds sur une chaise ainsi les hanches et les genoux sont fléchis, ou alors plier les hanches et les genoux, cette position diminue le poids et la pression exercés sur le dos. Il faut maintenir cette position entre 5 à 25 mn. Il est important de ne pas rester inactif car cela ralenti le rétablissement en affaiblissant les muscles, idéalement il faut aller marcher toutes les 2 ou 3 heures
  • La chaleur locale favorise le relâchement des spasmes musculaires (20 à 30 mm), les sacs de glace et les massages peuvent également apporter un soulagement
  • Consulter un spécialiste : le kinésithérapeute, le chiropracteur, l’ostéopathe, le massothérapeute ou l’acupuncteur

 

QUELLES POSITIONS ?

  • En position assise :
    La chaise doit avoir un dossier droit, les genoux doivent être plus haut que les hanches, se tourner avec tout le corps et pas uniquement le haut du corps ou utiliser une chaise pivotante pour éviter les torsions. Il faut se lever toutes les 30 mn. Dans un véhicule il faut se tenir bien droit et bien avancer le siège
  • En position debout :
    Si cette position doit être maintenue pendant de longues heures, il faut mettre un pied sur un petit tabouret pour diminuer la pression du dos et toutes les 5 à 15 mn changer de pied. Dans la mesure du possible il faut bouger, et aligner les oreilles, les épaules et les hanches avec la tête haute et le ventre rentré
  • En position allongée :
    La meilleure position est sur le côté, les genoux pliés, un oreiller sous la tête soutiendra le cou, un oreiller entre les genoux apportera du confort
    Sur le dos, il faut placer des oreillers sous les genoux et un petit oreiller dans le creux du dos.
    Il faut éviter de dormir sur le ventre.
    Le matelas doit être ferme.

 

Retrouvez d’autres conseils et des services pratiques intégrés dans Anticipa, l’offre dédiée aux agents de l’éducation nationale, en savoir +