+ Ekoya
Offres Marques Le mouvement Ekoya Qui sommes nous ? Le Blog
Me connecter M'inscrire

Voyage

Bordeaux la distinguée

La capitale de la Région Aquitaine décroche le Prix Européen du Tourisme Durable. Une distinction qui méritait que nous nous emparions de notre clavier pour nous attarder sur cette destination déjà classée en 2007 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Par les quais, les ruelles historiques et les vastes esplanades piétonnes arborées, baguenaudons de concert !

 

Il nous faut un point de départ

Le tramway nous porte jusqu’à la vaste place des Quinconces, ce qui nous permet d’embrasser une vue unique sur le fleuve, les quais, les enfilades d’immeubles en pierres… et les 34 sculptures de bronze animées par de puissants jets d’eau de l’imposante Fontaine des Girondins (premier selfie). Nous redescendons ensuite vers la Garonne pour contempler le miroir d‘eau où se reflète la Place de la Bourse et rejoignons le cœur de ville par le cours du Chapeau Rouge ; une allée piétonne au milieu des arbres et des belles maisons bourgeoises. Tout cela nous conduit au Grand Théâtre, fierté girondine. D’ici, nous rayonnons dans le « Triangle d’Or» ponctué de ses magnifiques rues marchandes. L’opération grand shopping peut débuter !

 

Ce n’est pas fini

Le centre-ville n’est pas le seul point d’attraction. Chaque quartier possède en effet ses particularités, son histoire, ses cultures : Saint-Pierre et ses rues pittoresques, Saint-Michel et ses marchés, Bacalan, ze place to be de Bordeaux où les bars branchés entourent la Cité du Vin. Car on parle beaucoup de vin à Bordeaux, le saviez-vous ?

La cité du « Port de la Lune » est une destination passionnante, on peut s’y installer pour une demi-journée… ou une semaine ! En effet, en élargissant notre rayon de découverte, nous entrons dans les vignobles alentour, visitons les chais de crus prestigieux, nous enivrerons des senteurs des pins des Landes, jusqu’à l’océan tout proche et le Bassin d’Arcachon, le Cap-Ferret à une heure de voiture… Ouch ! Nous voilà bien trop loin du sujet de cet article ! Recentrons-nous.

 

Concluons par quelques expériences gourmandes

Bien épuisés par nos journées, nous n’aspirons plus qu’à faire une pause gastronomique dans l’un des innombrables restaurants de la cité historique. À la carte, le caviar d’Aquitaine, la lamproie à la bordelaise, les spécialités autour du cèpe, les huîtres chaudes rehaussées d’un sabayon au Sauternes ou justes fraîches, accompagnées de leur crépinette, sorte de saucisse plate au vin blanc. Car la région est aussi réputée pour ses vins. Le saviez-vous ? Vous conclurez cette expérience gourmande avec un cannelé fondant/croquant aux arômes délicats de vanille… et vous vous demanderez enfin ; « mais pourquoi ne vis-je pas ici ? ». Toute la question est là !

 

Et aussi

. Se promener sur le Pont de Pierre ou le spectaculaire pont levant Jacques-Chaban-Delmas pour admirer Bordeaux depuis le fleuve.

. Déguster une glace Place du Parlement et savourer l’architecture tout autour.

. Déambuler sur les quais à pied, en vélo, en roller pour des kilomètres de déplacements doux.

. Chiner dans le quartier Notre-Dame.

. Boire un café place Pey-Berland face à la cathédrale et se demander pourquoi cette dernière n’a pas de cloche ?

 

Agnès, œnologue en herbe