+ Ekoya
Offres Marques Le mouvement Ekoya Qui sommes nous ? Le Blog
Me connecter M'inscrire

Voyage

Nos plus beaux villages. Saison 4

Nos articles sur les villages de France semblent avoir votre préférence. Tant mieux, nous aussi. Alors, continuons nos déambulations hexagonales au fil des petits villages de caractère qui nous ont tapés dans l’œil. Point commun, la fierté de leurs habitants qui adorent vous raconter l’histoire des lieux, à condition de préserver leur quiétude.

 

Dans le Lot à Loubressac

Depuis Sarlat, vous laisserez Rocamadour à main droite pour grimper jusqu’au piton rocheux sur lequel s’est accrochée la cité de Loubressac. Pierres ocre et tuiles brunes donnent le ton à ce village médiéval abimé par les conquérants avides et les religieux fanatiques (une habitude dans la région). Perdez-vous dans ces ruelles, laissez-vous imprégner par l’histoire des lieux et finalement - en point d’orgue - installez-vous sur le parapet pour admirer la vue grand large qui s’offre à vous. L’apaisement est ici de mise. Pour briller en société, vous ne manquerez pas de raconter à votre retour que c’est ici que le photographe Robert Doisneau a réalisé son premier reportage tant la lumière y était exceptionnelle.

 

En Charente Maritime à Meschers

Si vous souhaitez entendre l’histoire de la Guicharde ou la légende de Cadet, l’écumeur des mers habile en malédictions et autres sorts funestes, il faudra vous rendre à Meschers-sur-Gironde. Vous y découvrirez un petit village troglodytique étonnant, au lacis de grottes mystérieuses tour à tour habitations, anciennes granges, guinguettes ou cachettes impénétrables. Le port donne sur le large l’estuaire où l’on devine la vigie fortifiée du village de Talmont, la rive médocaine en face et l’océan rugissant à l’ouest. Les balades côtières rappellent étrangement les sentiers des douaniers bretons ! Pour faire bonne mesure, les pêcheurs y ont installé leurs fameux carrelets !

 

Dans le Morbihan à Sauzon

Mais pourquoi les îles nous attirent-elles autant ? Sans doute parce qu’elles se méritent, que leur surface définit rend la perception du lieu plus clair ou que ce « bateau de pierre » perdu en mer est tout simplement très sécurisant. Si le coeur vous en dit, embarquez pour Sauzon, sur Belle-Île-en-Mer, un joli port d’attache au large de la Bretagne. La ville colorée est le point de départ de promenades inoubliables, jusqu’à la Pointe des Poulains par exemple, où vous communierez avec la fureur de l’Atlantique. Sarah Bernhardt y a élu domicile, dans un fortin agrandi. C‘est un musée aujourd’hui dédié à l’actrice mythique, également peintre et sculptrice.

 

Dans le Haut-Rhin à Bergheim

Nous rejoignons la décision du magazine GEO qui a choisi de distinguer ce petit village installé discrètement dans les vignobles alsaciens. Le passé moyenâgeux y est parfaitement préservé, la double enceinte qui entoure le site est presque complète, ponctuée de l’intégralité de ses « tours flanquantes », ces bâtiments en saillie du mur qui permettaient d’occire l’ennemi avec une grande facilité. Morbleu, prends ça ! Plus serein, un vénérable tilleul est là depuis des lustres. Des archives du XIVe siècle évoquent déjà ce végétal ancestral sous lequel moult fêtes se déroulaient. Enfin, il y a cette petite ville, ces maisons colorées desservies par des ruelles pavées. Ici aussi, le temps ne compte plus. Pourtant, en levant le nez, on découvre un magnifique cadran solaire enluminé indiquant les quarts d’heure et les changements de saison ! 

 

Dans l’Eure, à Lyons-la-Forêt

Partons sur l’Eure, à mi-chemin entre Paris et Rouen, là où les villages fleuris ne manquent pas. Lyons-la-Forêt mérite votre curiosité, car il concentre en un seul lieu toutes les caractéristiques du patrimoine normand. Les demeures à colombages parfois sculptés rivalisent avec celles en briques. La place de la Halle est une curiosité impressionnante, vous admirerez une charpente massive (très massive) qui nous rappelle que nous sommes au coeur d’une immense hêtraie, fort convoitée. Maurice Ravel et Jean Renoir en firent leur port d’attache et Claude Chabrol le cadre de son film Madame Bovary. L’église du 12e siècle nous survivra, car construite en silex !


Et vous, quel est votre petit village préféré ?

Agnès, déambulatrice invétérée.