+ Ekoya
Offres Marques Le mouvement Ekoya Qui sommes nous ? Le Blog
Me connecter M'inscrire

La salle des "profs"

Pour notre bien-être #1 : Les médecines douces

Faire appel aux médecines douces (ou alternatives ou naturelles…) est surtout une question de convenance personnelle. Certaines sont dédiées au corps, d’autres à l’équilibre psychologique et d’autres encore associent ces deux objectifs de bien-être. A des fins préventives ou curatives, elles sont considérées comme des stratégies complémentaires aux prescriptions médicales. Il existe des centaines de spécialités. Nous avons choisi de nous concentrer aujourd’hui sur cinq d’entre elles.

L’ostéopathie

… avec une interrogation première, quelle est la différence entre un ostéopathe et un kinésithérapeute ? Si votre kiné se concentre sur la zone endolorie lors d’un programme en plusieurs séances, l’ostéo va agir sur l’ensemble du corps, le plus souvent en une seule intervention et de manière douce. Attention, l’ostéopathie ne soigne que les troubles fonctionnels du corps et non les maladies organiques. Beaucoup d’enseignants et de personnels du monde scolaire font appel une ou deux fois par an à ces professionnels agréés. Ils soulagent leurs tensions, leurs déséquilibres ou agissent sur certaines douleurs inhérentes à leurs fonctions.

 

La naturopathie

L’OMS classe cette pratique alternative comme troisième médecine traditionnelle mondiale, ce qui justifie donc pleinement sa place ici. La naturopathie - connue depuis l’antiquité – propose des actions naturelles et biologiques dans un objectif de bienfait durable sur « le corps et l’esprit ». Elle encourage notamment un mode de vie plus sain grâce à une alimentation repensée, une activité physique adaptée, des exercices respiratoires et de méditations reconnus pour leur efficacité.

 

L’acupuncture

Classée au « patrimoine immatériel de l’humanité » par L’UNESCO, cette pratique ancestrale très encadrée se définit comme art thérapeutique basé sur un socle commun, que chaque praticien peut ensuite s’approprier selon ses convictions ou son expertise. L’acupuncture est très souvent utilisée pour combattre des addictions (tabac, alcool, drogue, poids…), soulager de grands stress ou des migraines qui sont le lot de beaucoup d’enseignants et des ATSEM…

 

La diététique

Mal du siècle, l’obésité est un fléau de notre monde moderne. La sédentarité et la malbouffe en sont les principales causes, mais nous pouvons y ajouter le stress au travail comme dans la vie courante. Les diététiciens écoutent avant de préconiser, ils prennent en compte la réalité des problèmes. Ils savent aussi mesurer la motivation de chacun pour un résultat optimal. Pour que tout soit clair, le diététicien n’est pas un nutritionniste. Par exemple, ce dernier est seul à pouvoir rédiger une ordonnance en cas de besoin et il s’occupe en général de pathologies plus lourdes.

 

L’homéopathie

Le traitement par l’homéopathie repose sur le principe de la similitude qui affirme que « ce qui rend malade à forte dose peut guérir à petite dose », selon son fondateur Samuel Hahnemann en 1796. L’homéopathie ne convient pas à tout le monde, c’est donc là aussi – et comme toutes les médecines alternatives - un choix très personnel. Certains traitements homéopathiques sont remboursés pour une petite part. Dans le cas de pathologies graves, l’homéopathie peut apporter un précieux confort, par exemple en limitant les effets secondaires des médicaments prescrits par le corps médical.

 

Vigilance !

Les médecines douces ont le vent en poupe. A ce titre, elles attirent le meilleur comme le pire et certaines personnes exercent sans qualifications. Pour chaque discipline, il est facile de vérifier que les femmes et les hommes de l’art disposent bien des compétences utiles qui serviront votre équilibre et votre bien-être.

 

Soins solidaires

Vous l’aurez compris, les médecines douces complètent efficacement la médecine traditionnelle, mais leur coût peut être un frein.

ANTICIPA prend la dépense en charge, jusqu’à 150 euros par an, selon les formules. Et si vous êtes un peu perdu dans le choix de ces médecines, les conseillers Lyfe vous aideront à prendre les bonnes décisions… tout naturellement.

ANTICIPA, partenaire EKOYA, est la complémentaire santé réservée aux agents du Ministère de l'Éducation Nationale et de la Jeunesse, du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du Ministère de la Culture et du Ministère des Sports.