stat
+ Ekoya
Offres Marques Qui sommes nous ? Le Blog Simulateur d'économie 🧮 Gagnants du jeu-concours Destinations de rêve
Me connecter M'inscrire

Voyage

Avant la feria

Que diriez-vous d’une escapade dans le Pays Basque ? Les week-ends de printemps offrent de belles fenêtres d’ouverture pour passer quelques jours dans cette région du sud-ouest qui sait nous émouvoir pas la diversité de ses paysages, ses traditions colorées et une des plus fines gastronomies qui soit. Si vous aimez la tranquillité, c’est le bon moment pour y aller. Si vous avez l’esprit plus festif, attendez quelques semaines pour profiter des ferias d’été !

 

De l’océan à la montagne

Nous nous sommes vus à certaines époques de l’année à pratiquer du ski le matin pour ensuite nous baigner l’après-midi à Saint-Jean-Luz. Voilà tout l’attrait de ce territoire, qui en quelques kilomètres de route vous fait passer d’un village de montagne à une douce station balnéaire. Du moins sur la partie côtière, car la région débute à Bayonne, Anglet et Biarritz pour finir à Hendaye au sud. Côté levant, elle s’enfonce au-delà de Saint-Jean-Pied-de-Port. Il faut aussi compter avec le Pays Basque espagnol, mais là c’est une autre histoire.

 

Incontournables

A ce stade de cet article, nous voilà confronté à un grave problème. Quelles destinations, quelles villes, quels villages, quels sentiers montagnards vous préconiser sans attirer les foudres de nos amis d’Euskal Herria ? Prenons le risque. Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Anglet, Ciboure sont des incontournables de votre visite. Et ce serait parfaitement légitime de vous égarer jusqu’à Ascain, Sarre, Espelette, capital des piments, et enfin Cambo-les-Bains. Vous ne manquerez pas de découvrir aussi la vallée de Saint-Étienne de Baigorry et des Aldudes. Ces villes et villages sont des lieux de rencontres magiques, points de départ parfaits pour des randonnées aux panoramas à couper le souffle (GR10 et Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle). Et si vous devez changer d’espadrilles, vos pas vous mèneront à la capitale de la chaussure en corde – à Mauléon - destination également réputée pour son côté très nature. À propos, savez-vous pourquoi les maisons sont ici le plus souvent peintes en rouge ? A l’époque, on utilisait du sang de bœuf pour rendre le bois imputrescible, la tradition est restée.

 

Dansons

Les Basques ont le sens de la fête, indubitablement, et elles se déroulent tout au long de l’année, jamais très loin du marché, du terrain de rugby ou du fronton (il y en a un dans chaque village), voire de l’église. Jeux, chants et danses rythment la vie lors de rencontres improvisées ou de grands événements traditionnels. Les visiteurs sont toujours les bienvenus.

 

Gastronomie

Vos découvertes et vos promenades au bon air vous ouvriront l’appétit en grand. C’est une bonne chose, car on ne rigole pas ici avec les spécialités et les saveurs. Nous adorons :

  • Les chipirons, sorte de petits calamars. Il existe plusieurs façons de les préparer. La plus réputée est celle dite à la luzienne, avec des tomates, des oignons et du jambon de Bayonne.
  • La piperade, bien entendu, à base de piments, d’oignons et de tomates fraîches. On y ajoute là aussi du jambon de Bayonne pour faire bonne mesure.
  • Le marmitako sorte de ragoût à base de thon que les marins-pêcheurs cuisinaient à bord.
  • Le ttoro (avec deux t), la fameuse soupe de poisson de Ciboure et Saint-Jean-de-Luz, préparée avec les poissons du moment justes pêchés à quelques encablures.
  • L’axoa est, quant à lui, un ragoût très fin à base de veau émincé, de poivrons et d’ingrédients secrets.
  • Pour finir, les fromages de brebis locaux se déclinent en mille saveurs selon le talent des éleveurs et la durée d’affinage.
  • Vous ne manquerez pas enfin le très réputé Gâteau Basque à la crème pâtissière à l’amande ou fourrée à la cerises noires, point d’orgue de ce périple gourmand.

 

Oui, nous en avons oublié. Et beaucoup… Des recommandations ?

 

Agnès, passionnée des mendi et erreka (montagnes et rivières) en Pays Basque.